Le jeu d’échecs, une gymnastique mentale, un sport mais aussi un art

Photo montage

L’école a mis en place cette année une activité centrée sur l’apprentissage des règles d’échecs et sur le déroulement d’une partie dans les classes de CE2/CM1/CM2.

Ils sont 10 élèves à participer chaque mardi de 16h30 jusqu’à 17h30 depuis la Toussaint à cette activité. Ils sont encadrés par monsieur Pascal Coupez, titulaire d’un diplôme national d’animateurs d’échecs depuis 1994 et par madame Hingrand Christine titulaire de la classe des CM1/CM2.

L’assimilation des règles et la conduite d’une partie mobilisent de multiples facultés et suscitent des capacités très variées qui favorisent le développement intellectuel et préparent directement aux disciplines scientifiques : l’organisation de l’espace et du temps, l’attitude objective et critique, la logique, l’esprit d’analyse et de synthèse, la mémoire,…

Avec moins d’évidence au premierr abord, l’expression verbale apparait cependant un des points forts de ce jeu, tout au long de l’apprentissage. Constamment nos jeunes joueurs s’interrogent ou essaient de trouver des justifications ou des réserves à tel mouvement de pièce envisagé. Ainsi s’impose et donc se développe progressivement l’exigence de précision et de rigueur dans l’expression.

Dans ces échanges, l’enfant fait aussi l’expérience de la nécessaire maîtrise de soi, de la sociabilité. Il faut savoir attendre son tour pour intervenir, apprendre à se mettre à la place du partenaire, prendre en compte sa démarche et sa réflexion, pour pouvoir trouver de bonnes suggestions, de bonnes critiques, de bonnes parades.

Ce jeu, véritable art de vivre, contribue efficacement au développement harmonieux de la personnalité des enfants . Il aide à maîtriser ses émotions, développe l’analyse silencieuse, la concentration .Il stimule une saine compétitivité ou, au contraire canalise une combativité trop brutale ou anarchique. Il incite à s’affirmer ou, au contraire, à se modérer dans l’affirmation de soi.

Ce jeu valorise l’enfant

 Jouer au « jeu des Rois » et au « roi des jeux » est prestigieux. Des occasions d’échanges supplémentaires entre la famille et l’école, ainsi qu’à l’intérieur de la famille se créent.

Les enfants apprennent à jouer avec leurs camarades, puis jouent avec leurs parents, leurs frères et sœurs, qu’ils initient éventuellement, renforçant ainsi leurs liens par une nouvelle activité partagée et valorisant pour eux-mêmes.

Préparation du spectacle de danse

images

Les enfants danseront la semaine prochaine à l’espace François MITTERRAND. Pour préparer au mieux cet événement, nous faisons appel aux parents, amis, grands-parents,… pour venir nous aider. (préparation de la salle, installation des décors, répétition des enfants…)

Nous vous remercions de l’aide que vous pourrez apporter et vous donnons rendez-vous le vendredi 24 avril à l’école à partir de 8h30.

Merci de faire connaître votre participation auprès des enseignantes.

Céline GOBERT

Présidente de l’APEL

Jardiniers en herbe

Jeudi 13 Novembre 2014, nous avons travaillé avec les jardiniers de la ville de Loos.

Ils nous ont apporté des bulbes qui vont pousser au printemps. Dans la classe, nous avons mis des bulbes dans des pots avec du terreau : un gros bulbe d’amaryllis et des bulbes de jacinthes. Nous avons aussi planté des bulbes dans le jardin de l’école : des jacinthes et des narcisses.

A la fin, les jardiniers nous ont donné du chocolat chaud.

Capturejardiniersp1

Capturejardiniersp2

Capturejardiniersp3

Capturejardiniersp4

Sortie des CM1/CM2 au LAM

Le jeudi 20 novembre, nous sommes allés au musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq. Les portraits cubistes et expressionnistes côtoient des anatomies singulières façonnées par les artistes bruts.

En atelier, les élèves, après avoir observés et croqués 3 tableaux, ont exploré le thème du corps en donnant libre cours à leur fantaisie.

Capturelam p1

Tableau de Kees Van Dongen : « la femme lippue  »

L’artiste l’a peint avec des gros pinceaux sans chercher à la représenter en détail. Il a utilisé des couleurs contrastées. Cet artiste fait partie du mouvement fauvisme (importance de la couleur).

Capturelam p2

Tableau de Max Ernst.

Ce peintre fait partie des Surréalistes. Ce mouvement s’intéresse au monde des rêves. Leurs œuvres sont étranges car ils veulent peindre sans penser. Dans ce tableau, la pensée de l’artiste s’est égarée sur les lames du parquet. Il a frotté sa feuille contre celles-ci. Dans l’empreinte, il y a vu un œil (essayer de comprendre le monde).

Capturelam p3a

Cette œuvre est de Bernard Buffet. Ce peintre a vécu pendant la 2ème guerre mondiale. Il a vu des corps blessés, abimés, mutilés. Il a voulu peindre ces corps. Ce que l’on remarque dans son œuvre, c’est les contrastes : la maigreur et l’obésité, la jeunesse et la vieillesse, un corps de femme et une tête d’homme,…

Il est venu ensuite sur le fond rayer sa peinture avec le manche de son pinceau pour laisser cours à son mal être.

Après avoir croqué ces tableaux, nous avons pris place dans la salle d’atelier. Nous sommes ré intervenus sur nos productions et nous avons dû les agencer de manière à créer des anatomies fantaisistes.

Capturelam p3b

Capturelam p4

Capturelam p5